Le temps

Les quatre saisons

Le lac vient d'envelopper sa cape grise,
Et les châtaigniers, un à un, ouvrent leur chemise.
Les campeurs sont rentrés et leurs chants ont cessé,
Nous t'accueillons maintenant, Automne le mal aimé.

 

Au coin d'un feu de bois, blottis nous les aînés,
Avec dans le cœur le sourire du petit dernier.
Il n'y a plus de couleur sur ce blanc tapis,
C'est simplement l'hiver, et le village s'est endormi.

 

Les foins sont parfumés et sous le feu du soleil,
C'est la chamade, car Dame Nature se réveille.
Prince des fleurs, tu es la muse des quatre saisons,
C'est toi printemps, ode à l'amour et aux chansons.

 

Sur un bleu d'azur, les voiles claquent au vent,
Tel ce nuage de mouettes au-dessus de l'océan.
Dans le calme du soir, chantez, chantez jeunesse
Ce vieux refrain démodé, « bonjour été, adieu tristesse ».

© 2010 - Insolite Harmonie - Tous droits réservés (© 00047934)

  • Wix Facebook page
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon