La déesse aux pieds nus

​Si « rechercher l'harmonie », c'est désirer l'accord et l'équilibre entre ce que l'on ressent et ce que l'on exprime, « trouver l'harmonie », c'est obtenir cet accord et cet équilibre entre nos émotions et nos actes. Essayer de dévoiler ce qui peut exister entre notre ressenti et notre forme d'expression, c'est ouvrir la clé de voûte entre ce qui est caché au plus profond de nous et ce qui est vu par l'intermédiaire de nos réalisations. Mais les critères d'évaluation de tout un chacun étant forcément subjectifs, la matérialisation de cet accord et de cet équilibre peut parfois être perçue comme une « surprenante harmonie » voire même une « insolite harmonie ».

—––

Dans la mythologie grecque, Harmonie est la fille d'Arès (dieu de la guerre) et d'Aphrodite (déesse de l'amour). Arès représentant la force et la puissance, Aphrodite représentant l'amour et l'éternel féminin, les dieux de l'Olympe « friands » de ce genre d'union donnent à l'enfant le nom Harmonie qui est synonyme de accord et équilibre. Harmonie est donc l'accord et l'équilibre entre la force (Arès), la beauté et l'amour (Aphrodite).

 

Déesse de la beauté, de l'amour et de la fécondité, Aphrodite connue aussi sous le nom de Vénus est une des douze divinités de l'Olympe. Elle représente l'éternel féminin, elle attire hommes et dieux et ne peut vivre sans beauté. La terre se couvre de fleurs à sa seule vue, sans elle, il n'y aurait ni joie ni gaieté dans le monde. Aphrodite épouse le plus laid des dieux, Héphaïstos, boiteux et hideux, réalisant une parfaite union des contraires. Mais elle ne se prive pas de tromper avec impudence son malheureux époux et c'est de son union avec Arès (dieu de la guerre) que nait Harmonie.

 

Harmonie devient l'épouse de Cadmos, le fondateur de Thèbes et Zeus lui même consent à ce mariage auquel participent tous les dieux de l'Olympe. Chacun apporte un somptueux cadeau, Harmonie reçoit en particulier un péplos tissé par Athéna et un collier ciselé par le dieu forgeron Héphaïstos. Une malédiction était attachée à ces deux présents : ceux qui les possédèrent périrent tragiquement ou connurent bon nombre de mésaventures. Sur la fin de leur vie, Harmonie et Cadmos sont transformés en serpent en compensation de leur vieillesse affligée, Zeus les admet alors dans l'île des bienheureux.

© 2010 - Insolite Harmonie - Tous droits réservés (© 00047934)

  • Wix Facebook page
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon