Paroles et musique

Ces voix que j'entends

Si la nuit m'entraîne,
Dans le blues de ma vie.
Et que je devienne,
Le jouet qu'on oublie.

 

Je pourrais sans peine,
Rechercher un instant.
La chaleur qui m'enchaîne,
A ces voix que j'entends.

 

Paradis bien trop court,
Et fumée sans retour.
Le bonheur des faux jours,
Pour tromper ce carrefour.

 

Des jours bien trop longs,
Où chaque fois je confonds.
Le bonheur courtisan
De ces voix que j'entends.

 

Si le noir m'entraîne,
Dans le vide et l'ennui.
Et que cette chaîne,
Soit toujours une amie.

 

Je saurais sans peine,
Effacer mes tourments.
Dans le chant des sirènes,
Et ces voix que j'entends.

© 2010 - Insolite Harmonie - Tous droits réservés (© 00047934)

  • Wix Facebook page
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon