La fille de noir vêtue

 

« Ses jambes en bas de soie offertes dans un écrin,
Elle avançait vers moi comme une ombre sans fin.
Au pied d'un escalier ce soir elle apparut,
Je la regardais amer, la fille de noir vêtue. »


« D'un pas nonchalant, elle semblait en abandon,
Elle avançait vers moi comme une flamme sans nom.
Au pied d'un escalier ce soir elle m'apparut,
Je la regardais conquis, la fille de noir vêtue. »

Sabrina

© 2010 - Insolite Harmonie - Tous droits réservés (© 00047934)

  • Wix Facebook page
  • Twitter Social Icon
  • Pinterest Social Icon