Souviens-toi

Combien je t'ai aimée

Dans ce silence forcé,
Je suis un égaré,
Dans cette ardeur freinée,
Je suis désorienté,
Par ce calme imposé,
J'ai oublié la paix.

Mais je berce un secret,
Celui de ta beauté.

Dans cette pause drapée,
Je suis un passager,
Dans cette douleur faussée,
Je suis éparpillé,
Par ce mal affecté,
J'ai délaissé la paix.

Mais je découvre caché,
Le feu de tes baisers.

Dans ce mutisme plaqué,
Je suis un engagé,
Dans cet arcane usé,
Je suis un obligé,
Par cet ordre exigé,
J'ai éloigné la paix.

Mais j'aimerais livrer,
Ce mot toujours nié.

Dans cette nuit troublée,
Je suis un exilé,
Dans ce noir enlisé,
Je suis un évadé,
Par ce froid déguisé,
J'ai rejeté la paix.

Mais je veux te crier,
Combien je t'ai aimée.

© 2010 - Insolite Harmonie - Tous droits réservés (© 00047934)

Copyright